Aller au contenu principal

Les salariés

L’association compte 992 salariés en janvier 2016, dont 88% en CDI et 12% en CDD.  Les effectifs augmentent régulièrement chaque année, et 89 % des salariés prennent en charge directement les personnes accueillies dans les établissements.

L’association entend rester fidèle à l’esprit associatif et militant de l’Abbé Viollet dont la démarche s’appuyait sur des valeurs fortes telles que l’engagement, la solidarité, le respect et l’innovation.

l’association regroupe près de 1 000 salariés

Au-delà de ces valeurs, piliers qui guident l’action, l’association regroupe près de 1 000 salariés particulièrement attachés à l’adéquation des pratiques professionnelles à l’évolution des métiers, à l’implication des collaborateurs, au développement des compétences pour une meilleure prise en charge.

Le Moulin Vert accompagne également les salariés pour répondre aux nouveaux enjeux du secteur social et médico-social : évolution des politiques publiques, besoins des personnes accueillies, transformation numérique…

Implantée sur 4 régions (Bretagne, Hauts-de-France, Île-de-France et Normandie) et forte de ses 3 secteurs d’activité, l’association peut offrir à ses salariés un parcours professionnel différent, leur permettre d’exercer leurs compétences dans divers domaines et de les développer auprès de multiples publics, et ceci dans le cadre d’actions variées.

Au sein de l’association, les salariés bénéficient en majorité des avantages liés à la Convention Collective des établissements privés d’hospitalisation, de soins, de cure et de garde à but non lucratif du 31 octobre 1951 ou celle des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées du 15 mars 1966. Ainsi, un certain nombre de points sont réglementés comme la rémunération avec l’application de la grille conventionnelle des salaires, les avantages liés à l’ancienneté, les règles dans la prise de congés, etc. L’application des conventions garantie l’équité entre salariés.
Les salariés bénéficient d’une protection sociale améliorée avec la mise en place d’une mutuelle obligatoire négociée.

Le dialogue social au sein de l’Association

La direction générale développe et porte le dialogue social comme un levier pour permettre, dans un environnement fortement réglementé, le développement du progrès social dans l’association.

Les élections professionnelles, qui se sont déroulées au début de l’année 2016 dans un climat serein, ont permis une forte représentation des établissements.

1. Le comité d’entreprise

Le comité d’entreprise de l’association a été élu début 2016 dans le cadre de nouvelles élections, et se compose de :

  • Collège non-cadre
    • 6 membres titulaires (5 CFDT, 1 CGT)
    • 6 membres suppléants (5 CFDT, 1 CGT)
  • Collège cadre
    • 1 membre titulaire (CFDT)
    • 1 membre suppléant (CFDT)

Un représentant syndical CFDT y est également désigné.

Le comité d’entreprise peut s’appuyer dans le cadre de ses missions sur différentes commissions :

  • Secours
  • Activités sociales et culturelles (ASC)
  • Formation Professionnelle et Emploi
  • Information et Aide au logement
  • Egalité Professionnelle

2. Les Délégués du personnel

Les élections des délégués du personnel ont été renouvelées début 2016 pour porter à 71 le nombre de Délégués du Personnel (38 titulaires, 33 suppléants).

3. Le Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT)

L’association a conclu en 2009 avec les Délégués Syndicaux un accord instaurant la mise en place de 4 CHSCT regroupant des établissements par type d’activité et par zone géographique.