Aller au contenu principal

Les actualités

Pôle Bretagne : l’inclusion professionnelle.

L’Esat et les services d’accompagnement de Tumiac ont organisé le 24 septembre dernier une soirée, sur le thème de l’inclusion professionnelle. Membre depuis plusieurs années de l’association « Réseau Rhuys entreprise » regroupant plus de 80 entreprises de la presqu’ile de Rhuys, nous avons à notre tour eu le plaisir d’inviter les entrepreneurs à venir découvrir notre ESAT et ses projets.

Plus de 35 entrepreneurs se sont déplacés et ont pu dans un premier temps participer à une présentation de nos activités réalisés par M. Sourdril pour la partie entreprise ESAT, Mme Dekeister pour les services d’accompagnement et M. Fleury pour une présentation de générale de l’association, du pôle Bretagne et nos projets de développement en faveur de l’inclusion.

Nous avons présenté notre projet en faveur de l’accompagnement des personnes de l’ESAT vers le travail en dehors de l’ESAT (stages, mise à disposition…) et vers le milieu ordinaire, avec l’appui futur d’un chargé d’insertion professionnel et la mise en place d’un dispositif d’accompagnement avec les entreprises partenaires. Un entrepreneur paysagiste de Sarzeau, qui accueille des stagiaires du Moulin Vert depuis plus de 20 ans (en provenance de l’ESAT et du CPC) a témoigné du bénéfice réciproque apporté par ces stages dans son entreprise : Accueillir des personnes « différentes » avec leurs compétences pour l’entreprise avec la garantie d’un accompagnement par l’équipe du Moulin Vert.

La soirée s’est poursuivie par la visite des ateliers de l’ESAT puis par un temps convivial avec un repas autour d’un bon buffet préparé par le service hôtellerie-restauration de l’ESAT. Ainsi, les échanges ont pu se poursuivre.

Cet évènement avec nos partenaires locaux est pour nous une étape importante en tant qu’entreprise actrice s’inscrivant dans l’économie locale. Nous avons la conviction que nous devons être les premiers acteurs pour une société plus inclusive tout en veillant à faire tomber les « a priori » liés au handicap. Les initiatives participeront au virage inclusif de notre société.

Patrick FLEURY

Directeur

Ouverture d’une Unité d’Enseignement Maternelle pour Enfants avec Autisme (UEMA)

L’IME de Berthier dans le 17ème a ouvert le 2 septembre une Unité d’Enseignement Maternelle pour Enfants avec autisme (UEMA) au sein de l’école maternelle Rochechouart dans le 9ème arrondissement de Paris. L’école accueille ainsi en son sein 7 enfants parisiens avec autisme en âge d’être scolarisés en maternelle, dans une classe qui leur est affectée. La professeur des écoles de la classe travaille en étroite interaction avec une équipe médico-sociale de l’IME dédiée. Après la Boussole, dispositif porté par le Moulin Vert et destiné au diagnostic précoce des troubles du spectre autistique (TSA) à Paris, l’Association poursuit son engagement au service des enfants avec autisme.

Histoire, inclusion et art

Depuis sa création, l’IME Le Moulin Vert de BLERANCOURT a toujours été ouvert au monde extérieur. Cet établissement, par l’impulsion de ses directeurs et des personnels, a toujours cherché à être inclus le plus possible dans la vie courante de la commune et de la société. Je ne citerai que pour exemple, il y a plusieurs dizaines d’années lors de la fermeture du cinéma de la commune, l’IME a ouvert ses portes aux habitants de la commune pour projeter régulièrement un film à la population. C’était déjà, naturellement, une forme d’inclusion. L’inclusion est dans les gènes de cet établissement.

l’IME a participé à des actions communes avec l’école de la commune et des communes environnantes à chaque occasion qui se présentait. Depuis 2015 des projets existent en lien avec les écoles et le musée Franco-Américain de BLERANCOURT (seul musée National sur le département de l’Aisne). L’IME a toujours été présent pour participer à ces projets.

La thématique 2019 : « Et si je devenais un artiste »

Cette année, le musée a proposé la thématique « et si je devenais un artiste » avec pour nouveauté la participation financière de l’Ambassade des Etats-Unis. Cette participation financière permet d’associer aux projets pédagogiques des enseignants, des artistes professionnels.

Quatre artistes ont été choisis :

  • un plasticien.
  • une chorégraphe, danseuse et comédienne.
  • Une auteure-compositrice-interprète.
  • Un conteur-musicien.

Plusieurs écoles ont été sélectionnées dont l’IME Le Moulin Vert de Blérancourt. Le nombre de participants a dû être limité pour des raisons de sécurité.

Les trois classes de l’IME ont participé à ce projet. La classe de monsieur Vasseur a travaillé avec les élèves chez l’artiste plasticien à la reproduction d’œuvres du musée avec différentes techniques de gravure. La classe de madame Marchandier a participé à la création d’un film d’animation sur l’histoire de la statue de la Liberté avec l’aide de l’artiste plasticien. La classe de madame Barry s’est attachée à la création d’une danse sur la musique américaine d’Aretha Franklin avec l’aide de l’artiste chorégraphe.

L’intégralité des projets pédagogiques menés dans les différentes classes et écoles ont été présentés et exposés lors de la date emblématique aux Etats-Unis du 4 juillet, jour de l’indépendance Day en présence de la représentante de l’Ambassade des Etats-Unis.

Lors de cette journée intense, des élèves ont présenté leurs travaux aux élèves des autres classes avec l’accompagnement de l’artiste professionnel. Le pique-nique s’est déroulé au sein du site de l’IME. Plus de 100 enfants ont été accueillis et ont pu profiter d’un site ombragé.

A la demande du conservateur du musée, les différentes œuvres exposées resteront visibles au public une semaine.

DUODAY 2019 : un succès pour les personnes accueillies au Moulin Vert de Tumiac

Une expérience très positive que cette journée nationale du DUODAY 2019 pour 5 personnes accompagnées par le centre de postcure de St Avé et de l’ESAT de Tumiac dans le Morbihan. Cette immersion d’une journée en entreprise a été riche en découvertes, rencontres et échanges, aussi bien pour les personnes accueillies que pour les professionnels hôtes du milieu dit « ordinaire ». Cette expérience a contribué à lever un peu plus les barrières de l’inclusion professionnelle pour les personnes dites plus fragiles et en situation de handicap (psychique, pour nous).

Pour le centre de postcure de Kerozer, Valentin a passé la journée en tant que conseiller client au magasin BOULANGER (au rayons téléphonie et informatique) et Adrien pour sa part, a été accueilli au sein du service informatique du conseil départemental du Morbihan.

Trois ouvriers de l’ESAT de Tumiac ont également participé de cette journée DUODAY. Thierry a passé la journée au magasin DECATHLON de Vannes avec les vendeurs des rayons nautisme et cycles.

Luc était accueilli dans le service de protection de l’environnement du département (la DDPP) et a eu l’honneur d’être reçu, parmi d’autres personnes du DUODAY, à l’hôtel du département par Monsieur le Préfet et ses équipes.

Sophie a passé la journée chez une propriétaire de chambres d’hôte sur la presqu’île de Rhuys et a pu découvrir la diversité du travail dans le champ du tourisme qu’elle connait déjà par son expérience dans le service hôtellerie-restauration de l’ESAT. La richesse des échanges et de la relation tissée durant cette journée a abouti à la création d’une vidéo pour évoquer cette belle rencontre, Sophie y expliquant son handicap et ce qui la rend différente.

L’enthousiasme des personnes ayant participé au DUODAY 2019 a suscité beaucoup d’intérêt auprès des personnes accueillies dans nos établissements et nous espérons encore plus de participation pour le DUODAY 2020. Un grand merci aux entreprises et aux professionnels qui dans cet échange « gagnant-gagnant » ont pu faire découvrir leur métier au quotidien et qui ont ainsi contribué à la déstigmatisation des personnes en situation de handicap psychique. Nous les inviterons en retour le 24 septembre prochain à venir découvrir l’ESAT de Tumiac et ses services, dans le cadre d’une rencontre prévue avec d’autres entreprises locales pour parler de l’inclusion au travail.

Ces petits pas vers une société plus inclusive sont autant d’occasions de se découvrir et de vivre ensemble avec nos différences.

Patrick FLEURY, directeur

 

Pose de la première pierre du foyer d’hébergement et de l’EMPro Le Moulin Vert à Colombes

Le jeudi 10 janvier 2019 au 34/36 rue Anatole France à Colombes, a eu lieu la cérémonie de la pose de la 1ère pierre d’un foyer d’hébergement et de l’EMPro Le Moulin Vert en présence de :

  • Benoit Pericard et Sophie Péron, président et directrice générale de l’Association Le Moulin Vert
  • Marie-Laure Godin, vice-présidente du Département des Hauts-de-Seine en charge des affaires sociales, des solidarités et de l’insertion
  • Nicole Goueta, maire de Colombes, vice-présidente du Département des Hauts-de-Seine
  • Monique Revelli, déléguée départementale (Hauts-de-Seine) de l’Agence Régionale de Santé d’Ile-de-France
  • Béatrice Baudoin, directrice de l’EMPro Le Moulin Vert.

Après les prises de paroles fortes et enthousiastes du Président et des partenaires, ils ont procédé ensemble, truelle en main, à la pose de la 1ère pierre et au scellage dans le mur en briques d’un tube au sein duquel ont été glissés deux documents préparés par les jeunes de l’EMPro : une photo de groupe entourée des signatures de chacun d’entre eux, un parchemin sur lequel les jeunes ont exprimé avec leurs mots et leur sensibilité ce que représente pour eux le retour vers le nouvel EMPro.

Le futur site Le Moulin Vert de Colombes en quelques mots :

  • au sein d’un bâtiment de 1238 m2, dont 256 m2 seront mutualisés avec l’EMPro, le foyer d’hébergement offrira 37 studios dont 3 pour couples et 2 pour de l’accueil temporaire, destinés aux jeunes (ASE ou non) sortant d’EMP ou d’EMPro et travaillant en ESAT ou milieu ordinaire (avec RQTH) ou en CITL Passerelle ;
  • l’EMPro (Externat médico professionnel) accueillera, sur une surface de 920 m2, 35 adolescents garçons et filles, âgés de 14 à 20 ans, en situation de handicap « déficients intellectuels » orientés pour la plupart par la CDAPH des Hauts de Seine.

Associés dès les préparatifs de la cérémonie, tous les jeunes de l’EMPro ont pu être présents, entourés de leur directrice, de certains parents et des professionnels.

Le président, M. Benoît Pericard, et moi-même tenons à remercier l’ensemble des intervenants et personnalités qui ont contribué à la réalisation du projet via deux déménagements et à la réussite de ce moment symbolique pour Le Moulin Vert. Les jeunes et les professionnels ont maintenant hâte de regagner un bâtiment flambant neuf.

 

Sophie Péron

Directrice générale

Projet Associatif 2018-2023

Dans une société en pleine mutation (sociale, économique, culturelle, numérique etc.), l’Association Le Moulin Vert s’est interrogée en 2018 sur ses principes d’actions et les valeurs qui l’animent, pour mieux redéfinir ses axes stratégiques. C’est, en effet, à partir de la compréhension du monde dans lequel se situe son action que l’Association Le Moulin Vert déploie ses projets.

Fruit d’un travail de réflexion de 12 mois, le nouveau Projet Associatif de l’Association Le Moulin Vert, se veut ambitieux, exigeant et résolument tourné vers l’avenir.

Il répond aux défis du secteur social, médico-social et sanitaire, tout en portant les valeurs de l’Association : la solidarité, la bienveillance, le respect des personnes et la laïcité.

Il définit un cadre et permet de donner un cap pour les 5 années à venir (2018-2023).

Trois axes stratégiques, qui se combinent, se complètent et interagissent entre eux, ont été définis :

  1. Contribuer à une société inclusive. Le défi est ici double, car il s’agit tant de développer l’inclusion et les solutions inclusives sous toutes leurs formes que de combattre l’exclusion.
  2. Promouvoir la qualité de vie des personnes accueillies : L’accueil et l’accompagnement d’une personne dans un établissement ou un service de l’Association ont pour origine une difficulté, un accident de vie. La mission qui lui est confiée consiste non pas – ou plus – à pallier une déficience, une carence mais à accompagner chaque personne dans son projet de vie et ce, dans un cadre structurant et bienveillant.
  3. Développer une gestion et un management innovants afin d’adapter les moyens aux ambitions de l’association. Saisir les opportunités que le numérique apporte en fait notamment partie.

Afin que ce Projet Associatif soit largement diffusé et en permettre la compréhension par tous, il a été décliné dans une version FALC (Facile à Lire et à Comprendre)*.
Le Projet Associatif dans ces deux versions est téléchargeable ci-dessous :
le Projet Associatif
la version FALC

*Le FALC est une version simplifiée d’un texte qui permet d’en faciliter la lecture et la compréhension. Il s’adresse à des personnes ayant des difficultés avec le français et/ou la lecture pour des raisons d’âge, de handicap ou autre.

Emmanuel Macron à la crèche Graffiti’s

Le Président de la République accompagné de Brigitte Macron, d’Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé et de Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre en charge des personnes handicapées sont venus à la Crèche Graffiti’s à Rouen qui accueille un quart d’enfants en situation de handicap en appui des équipes du CAMSP du Moulin Vert.

Cette venue a été l’occasion d’échanges riches et constructifs, notamment avec des familles. Le Président de la République a affirmé que le diagnostic précoce est une priorité de la stratégie nationale Autisme présentée le 6 avril 2018. Cette venue est une reconnaissance de l’engagement quotidien des professionnels du Moulin Vert et est un puissant moteur d’actions pour le futur.

Revivez en vidéo les moments de cette visite, ainsi que le reportage de France 3 régions.